Historique,étymologie et origine :

Constellation créée vers 1620 par Bartschius, gendre de Képler. Elle représente bien entendu le fabuleux équidé à la corne magique très présent dans le bestiaire fantastique du moyen age et de la renaissance. Il est possible cependant que cette constellation soit issu d'un astérisme plus ancien représentant aussi l'animal fabuleux, comme le rapporte l'érudit Scaliger qui prétendait l'avoir identifiée ainsi sur un ancien globe céleste perse vers 1570. Affaire à suivre...

Observations, photographies :

Cette constellation, pas évidente à bien repérer, abrite quelques amas et nébuleuses parmi les plus connus; comme la fameuse Nébuleuse du Cône ou la Rosette. Traversés par la Voie lactée, les champs observés sont riches en étoiles et en amas stellaires.

 Carte de la constellation avec les objets observés (cliquez sur la carte pour agrandir !)

licorne

  

Notes sur les instruments et les sigles utilisés: 

  

Pour la lunette de 60 mm ( notée L60/450 )les observations ont été effectuées principalement de 1990 à 1996 avec des oculaires Huygens de 25 mm ( X 18) et orthoscopique 12,5 mm (X 36)   

Pour le télescope de 115 mm ( noté T115/900 ), les observations ont été effectuées principalement de 1992 à 1996 avec des oculaires Kellner de 25 mm ( X 45) et orthoscopique 12,5 mm (X 72)  

Pour le Célestron 8 (noté C8 (200 mm)), les observations sont effectuées avec les oculaires Hyperion 24 mm 68°( X 80 ), Hyperion 17 mm 68°( X 118 ), 9 mm ( X 220 ) et Vixen 6 mm ( X 330 ) sauf précision contraire. A noter certaine observation se font également avec un réducteur de focale qui ramène la focale de 2000 mm du C8 à 1260 mm : ce réducteur est noté F/D 6,3.

 

NGC

2232 Amas Stellaire Ouvert de dim 30'  et de mag 3,9  

Au C8 (200 mm ): Amas facile mais peu impressionnant, comportant l'étoile 10 Monoceros. Composé de 4 étoiles lumineuses dont  l'étoile 10 Monoceros et d'une quinzaine d'autres moins brillantes et dispersées. A noter, une petite grappe d'étoiles faibles dans la partie Nord Ouest composée de 3 membres serrés.

NGC

2264 Amas Stellaire Ouvert et Nébuleuse de dim 20' et de mag 3,9  

A la L60 : Facile à trouver, il est centré sur S Monoceros. Une quinzaine de membres sont visible dans X 20. On remarque une plus importante condensation à l'Est de l'étoile brillante.

Au C8 (200 mm ): Amas de quelques étoiles avec S Monoceros, très brillante dans le champ du 25 mm ( X 80). S Monoceros est une belle étoile double. Dans la partie Sud, 3 étoiles alignées , dont la centrale est double, avec une quatrième plus au Sud. C'est à partir de ce repère, en remontant vers S Monoceros et en jouant de l'œil que j'ai pu distinguer un faible voile nébuleux: une partie de la nébuleuse du Cône.

 

2264

 

NGC 2264 accompagné de son complexe de nébulosités dont la nébuleuse sombre du Cône ( en bas), très difficile. Photographie au foyer du C8, le réducteur de focale et l'EOS 500D à 1600 ISO. 100 poses de 60 sec .Image ayant nécessité un traitement pousséTraitement sous IRIS pour la composition et avec le logiciel Paint Shop Pro (PSP) pour la cosmétique

 

NGC

2244 Amas Stellaire Ouvert et Nébuleuse de dim 24' et de mag 4,8  

A la L60: Plus petit que NGC 2264 mais facile à trouver, comptant environ une dizaine de membres dans la L60 X 20. Une étoile double, à l'Est de l'amas, bien séparée a été remarquée.

Au C8 (200 mm ):Amas assez large dans le Hyp. 24 mm (X 80 ), avec le réducteur de focale 6,3, montrant une quinzaine d'étoiles brillantes assez dispersées, dont une jaune orangée. Dans la partie centrale sont visibles quelques dizaines d'étoiles plus faibles et plus regroupées. Sans le réducteur de focale, l'amas apparait éclaté avec 8 étoiles brillantes accompagnant une cinquantaine d'autres réparties dans le champ de l'oculaire. NGC 2244 est repérable au chercheur 30 X 6. Pas de trace visuelle, en revanche, de la nébuleuse Rosette.

 

2244

 

NGC 2244 : Photographie faite en février 2015. Entouré de la fameuse nébuleuse de la Rosette NGC 2239, invisible à l'observation dans un instrument de 200 mm. Photographiée au foyer du C8, le réducteur de focale et l'EOS 500D à 1600 ISO. 36 poses de 60 sec. Il est parfois étonnant quel résultat peut être obtenu avec un nombre de poses si peu important ! Traitement sous IRIS pour la composition et avec le logiciel Paint Shop Pro (PSP) pour la cosmétique

 

M 50

(NGC 2323) Amas Stellaire Ouvert de dim 16' et de mag 5,9  

Au C8 (200 mm ):Bel amas remplissant tout le champ à X 80. De forme plutôt allongée Sud Ouest / Nord Est, il montre une soixante de membres, plus regroupés dans la partie centrale. 

NGC

2301 Amas Stellaire Ouvert de dim 12' et de mag 6  

Au C8 (200 mm ):Joli amas de petit taille, mais bien compact composé, d'étoiles assez brillantes. Montre environ une petite quarantaine de membres avec une binaire dans la partie centrale, dont le composant principal est de couleur jaune. Amas situé dans un champ riche en étoiles.

NGC

2353 Amas Stellaire Ouvert de dim 20 ' et de mag 7,1  

Au C8 (200 mm ):Petit amas compact composé d'une dizaine d'étoiles de luminosité échelonnée.

NGC

2506 Amas Stellaire Ouvert de dim 7 ' et de mag 7,6  

Au C8 (200 mm ):Amas de petite taille et compact, montrant un petit groupe d'étoiles faible plongée dans une nébulosité blanche et diffuse. Interessant à observer avec un oculiare grand champ qui montre le contraste avec les autres étoiles environnantes.

NGC

2346 Nébuleuse planétaire de dim 0,92 ' et de mag 10  

Au C8 (200 mm ): Petite nébuleuse planétaire montrant son étoile centrale de magnitude 10 entourée d'une faible nébulosité de taille réduite, ce qui rend son identification complexe à X 80. Mieux vue X 117, ne montrant pas plus de détails. Nature évidente à X 300, où, bien que cet oculaire soit peu lumineux, la nébuleuse montre bien son étoile centrale entourée d'une sorte de brume circulaire.

NGC

2261 Nébuleuse de dim 2' X 1' et de mag 10,5  

La nébuleuse variable de Hubble

Au C8 (200 mm ):Objet facile à trouver à partir de NGC 2264, en descendant vers le Sud. A coté d'une étoile de mg 10. Petite nébuleuse bien définie, nette, de forme triangulaire avec une pointe dans la partie Sud où on distingue nettement l'étoile R Monoceros.