Ce splendide spectacle au petit matin du 28 septembre 2015 s'est déroulé avec des conditions d'observations idéales dans pratiquement toute la France. Bénéficiant d'une météo favorable, où le ciel était parfaitement dégagé et où l'air était sec, la Lune a pu ainsi nous offrir une éclipse parfaite. De plus, les conditions orbitales de notre satellite étaient également favorables à un tel évènement puisque la Lune se trouvait, à ce moment, au plus proche de la Terre : ce qui fait que son diamètre apparent était augmenté d'environ 14 % pour une luminosité accrue d'environ 30 % par rapport à une Pleine Lune classique. 

A cette date, la Lune était donc pleine et était située dans la constellation des Poissons, à peu près au dessus du centre d'une ligne reliant les étoiles 44 et 27 des Poissons.

position Lune 28092015 4h00

Pour ma part, il s'agissait de ma première éclipse lunaire et j'ai pris mon courage à deux mains, ainsi que mon télescope, pour me lever vers 2h30 du matin afin de pouvoir immortaliser les instants à venir.

le Déroulement de l'éclipse:

A ma sortie de la maison pour m'installer dans mon jardin, j'ai été déjà surpris de l'intensité de la lumière lunaire. La pleine Lune illuminait tellement le ciel que celui ci paraissait à certains endroits bleu comme en plein jour ! Seuls les étoiles jusqu'à la magnitude 2 était bien visibles. L'environnement baignait dans un éclairage blanc qui projetait des ombres multiples sur le sols ou sur les murs. Les lampadaires voisins faisaient un peu pâle figure car leur propre éclairage avait quelque chose de futile au sein de ce concentré de lumière lunaire.

 

 

 

 

 

 

Ce n'est que vers 3h00 du matin que la partie Nord Est de la Lune commença doucement à s'assombrir. Je ne m'en rendis pas compte immédiatement, car à cette position se trouvaient quelques mers lunaires un peu plus sombres que le reste de l'astre, mais au bout de quelques minutes, plus aucun doute n'était permis: l'éclipse démarrait ! 

1_125s 3h30

 

la Lune à 3h30 du matin (pose de 1/125 sec à 100 ISO au foyer du C8 )

Progressivement, au fil des minutes, une ombre noire mangeait lentement la Lune créant une délimitation arrondie qui progressait en direction de son quadrant Sud Ouest. La partie masquée restait sombre et ça n'est environ qu'un quart d'heure avant 4h00 que, progressivement, celle-ci réapparaissait dans une teinte rougeâtre.

Tout autour, au fur et à mesure de la progression du phénomène, le ciel devenait de plus en plus noir. A mesure que la lumière lunaire régressait, les étoiles commençaient à apparaître.

Vers 4h05, la Lune résistait à son occultation par un mince croissant subsistant mais qui ne pourrait pas stopper l'échéance finale; celle de la totalité de l'éclipse où la Lune se fixait étrangement dans le noir du ciel, irradiant faiblement dans un reflet rouge cuivré. Autour, les constellations étaient dominantes dans un ciel étoilé particulièrement beau, et où la Voie Lactée traversait au zénith Persée et Cassiopée. Quel spectacle magnifique ! Le seul moment où la Pleine Lune, les étoiles et la Voie Lactée se côtoient sur la voûte céleste, chacune à égalité de beauté et de présence...

5 s à 4h29

 

 

 

 

 

la Lune à 4h10 du matin (pose de 5 sec à 100 ISO au foyer du C8 )

 

 

 

 

 

La Lune resta ainsi pendant un peu plus d'une demi heure jusqu'à ce que la partie nord-est de l'astre retrouve très progressivement un éclat blanc sur sa périphérie. A nouveau progressivement, au fur et à mesure de l'écoulement des minutes , un mince croissant lumineux réapparaissait. Il envahit petit à petit le disque lunaire et la teinte rouge de l'astre régressait proportionnellement. A presque 6h00, presque la moitié du globe était réapparu. L'autre partie résistait tant bien que mal avec sa teinte rouge cuivrée qui s'effaçait de plus en plus.

2,5 s à 5h35

 

la Lune à 5h35 du matin (pose de 2,5 sec à 100 ISO au foyer du C8 )

Inéluctablement, l'éclipse se terminait, la Lune réapparaissait, les étoiles s'éteignaient, le jour commençait aussi vers l'Est à donner ses premiers signes de présence. L'aube était proche.

A 6h40, on pouvait considérer l'éclipse comme terminée visuellement. 

1_125s 6h24

 

 

 

 

la Lune à 6h24 du matin (pose de 1/125 sec à 100 ISO au foyer du C8 ). La fin de l'éclipse !

 

 

 

 

Pour conclure, cette veillée a été un beau succès. Cette éclipse devrait rester dans les mémoires pour ceux qui ont eu la chance de pouvoir y assister intégralement et constituera, pour moi, le phénomène astronomique marquant de 2015, avec la comète Lovejoy en début d'année. 

Juste en petit commentaire final, je pense que cette éclipse n'était pas totale à 100 %. Si je devais estimer sa totalité par un taux, je mettrais arbitrairement 99,... % En effet, par les différentes poses photographiques effectuées, on remarquera toujours une fine zone dans la partie sud de la Lune, même à son maximum, qui restait un peu plus lumineuse; cette zone située en périphérie du globe lunaire ayant tendance, au fur et à mesure du déroulement de l'éclipse dans sa phase de totalité, a se déplacer doucement du Sud Ouest vers le Nord Ouest.

Pour terminer, voici une combinaison de différents clichés qui montre le déroulement de l'éclipse de 3h00 à 6h25.

compil générale